L’Oyster Perpetual GMT‑Master II a été conçue pour afficher simultanément l’heure de deux fuseaux horaires. Robuste et fonctionnelle, elle est la montre idéale pour celles et ceux qui arpentent le monde.



Par ses fonctions autant que par son nom, la GMT‑Master II fait directement référence aux fuseaux horaires et aux voyages longue distance. Le Greenwich Mean Time (GMT), ou « Temps Moyen de Greenwich », marque l’heure solaire moyenne à l’Observatoire royal de Greenwich, à Londres, et constitue historiquement le méridien d’origine pour le calcul des longitudes et le découpage des fuseaux horaires autour du globe.




PAR-DELÀ LES FUSEAUX HORAIRES


Lancée en 1955, l’Oyster Perpetual GMT‑Master a été le témoin privilégié de l’essor des vols intercontinentaux dès la seconde moitié du XXe siècle. Elle est même devenue la montre officielle de la Pan American World Airways, plus connue sous le nom de Pan Am, à l’époque la principale et plus importante compagnie d’aviation intercontinentale américaine. En 1959, un événement majeur marque cette association : un avion Jet Clipper de la Pan Am relie pour la première fois New York à Moscou sans escale. Le capitaine aux commandes de l’appareil porte une GMT‑Master, qu’il utilise durant tout le vol comme instrument d’aide à la navigation.



Véritable montre‑outil, la GMT‑Master n’a cessé d’évoluer pour offrir des performances techniques toujours plus pointues. En 1982, Rolex introduit un nouveau calibre, qui permet de régler l’aiguille des heures indépendamment de celle des minutes et de l’aiguille 24 heures. Afin de bien marquer cette évolution et d’éviter toute confusion avec la GMT‑Master, le modèle doté de ce mouvement optimisé est baptisé GMT‑Master II. La GMT‑Master II, qui a conquis un public bien plus large, s’est révélée être la montre idéale pour celles et ceux qui arpentent le monde.



AFFICHAGE 24 HEURES ET AIGUILLE DES HEURES INDÉPENDANTE


En complément aux traditionnelles aiguilles des heures, minutes et secondes – qui affichent l’heure locale (celle du lieu où se trouve le porteur de la montre) –, la GMT‑Master II arbore une aiguille supplémentaire à pointe triangulaire faisant le tour du cadran en vingt‑quatre heures ainsi qu’une lunette tournante bidirectionnelle avec disque Cerachrom gradué 24 heures bicolore en céramique. Cette aiguille supplémentaire indique l’heure de référence (celle du lieu de résidence par exemple) sur la graduation de la lunette lorsque cette dernière est placée en position neutre, c’est-à-dire avec le triangle à 12 h.



En voyage, l’heure locale peut être facilement réglée par sauts d’heure en heure grâce à un mécanisme commandé par la couronne de remontoir. Le réglage de l’aiguille des heures s’effectue indépendamment de l’aiguille des minutes et de celle des secondes, et sans affecter l’aiguille 24 heures (affichage de l’heure de référence). Ainsi, à tout moment, le porteur de la montre dispose simultanément de l’heure locale et d’une heure de référence.

LUNETTE TOURNANTE ET FUSEAU HORAIRE ADDITIONNEL


La lunette tournante permet également d’afficher l’heure d’un fuseau horaire additionnel : il suffit pour cela de la faire pivoter. Dans ce cas, l’heure de référence n’est plus disponible puisque l’aiguille 24 heures sert alors à la lecture de l’heure de ce nouveau fuseau horaire sur la graduation de la lunette.



Pour que la lunette puisse remplir sa fonction de manière optimale, Rolex a développé un système de rotation doté d’un ressort trigone qui permet de passer franchement de l’une à l’autre des 24 positions horaires, et ce, dans les deux sens. Grâce à son pourtour cranté qui offre une excellente prise, la lunette peut être manipulée confortablement.



DISQUE DE LUNETTE CERACHROM


La lunette tournante bidirectionnelle de la GMT‑Master II est munie d’un disque Cerachrom monobloc gradué 24 heures bicolore. Breveté par Rolex, ce disque est fabriqué dans des céramiques extrêmement dures, pratiquement inrayables et dont les couleurs ne s’altèrent pas sous l’effet des rayons ultraviolets. De plus, par la nature de leur composition chimique, ces céramiques de haute technologie sont inertes et ne peuvent pas se corroder. Les graduations et les chiffres, moulés en creux, sont mis en couleur par dépôt d’or ou de platine selon une technique PVD (Physical Vapour Deposition, dépôt physique en phase vapeur). Au-delà de ses fonctionnalités et de ses qualités techniques, la lunette de la GMT‑Master II participe pleinement à la très forte identité de la montre.



En 2013, Rolex a fait œuvre de pionnière : la marque a présenté son premier disque de lunette bicolore en céramique d’un seul tenant – bleu sur une moitié et noir sur l’autre –, sur une déclinaison en acier Oystersteel de la GMT‑Master II. Une année plus tard, elle a dévoilé le disque de lunette bicolore en céramique rouge et bleu, sur une GMT‑Master II en or gris 18 ct. Dernière innovation en date, le disque de lunette bicolore en céramique brune et noire a été présenté en 2018 sur deux déclinaisons de la GMT‑Master II, l’une en or Everose 18 ct, l’autre en version Rolesor Everose (combinaison d’acier Oystersteel et d’or Everose 18 ct). Ces disques Cerachrom concilient les performances exceptionnelles de la céramique de haute technologie avec l’esthétique iconique du modèle GMT‑Master original.



LA GMT-MASTER II, CERTIFIÉE CHRONOMÈTRE SUPERLATIF


Comme toutes les montres Rolex, la GMT‑Master II bénéficie de la certification Chronomètre Superlatif, redéfinie par Rolex en 2015. Ce titre exclusif atteste que chaque montre qui sort des ateliers de la marque a subi avec succès une série de tests menés par Rolex dans ses propres laboratoires et selon ses propres critères. Ces tests de certification portent sur la montre dans son ensemble, une fois le mouvement emboîté, afin que ses performances superlatives au poignet en matière de précision, d’étanchéité, de remontage automatique et d’autonomie soient garanties. Le statut de Chronomètre Superlatif est symbolisé par le sceau vert dont est assortie chaque montre Rolex et s’accompagne d’une garantie internationale de cinq ans.



La précision de chaque mouvement – officiellement certifié Chronomètre par le Contrôle officiel suisse des chronomètres (COSC) – est à nouveau testée par Rolex après emboîtage pour satisfaire à des critères beaucoup plus stricts que ceux de la certification officielle. La précision d’un Chronomètre Superlatif Rolex est ainsi de l’ordre de –2/+2 secondes par jour – l’écart de marche toléré par la marque pour une montre terminée est beaucoup plus faible que celui admis par le COSC pour la certification officielle du seul mouvement.



Effectuée grâce à un équipement de haute technologie spécialement développé par Rolex et selon une méthodologie exclusive qui simule des conditions de porter réelles, plus représentatives de l’expérience quotidienne du client, la chaîne de tests de certification Chronomètre Superlatif, entièrement automatisée, permet de contrôler en outre l’étanchéité, le remontage automatique et la réserve de marche de 100 % des montres Rolex. Ces contrôles après emboîtage viennent systématiquement compléter les tests de qualification menés lors de la conception et de la fabrication des montres, ceci afin que la fiabilité, la robustesse et la résistance aux champs magnétiques et aux chocs de ces dernières soient garanties.



BOÎTIER OYSTER, SYMBOLE D’ÉTANCHÉITÉ


Le boîtier Oyster de la GMT‑Master II, d’un diamètre de 40 mm et garanti étanche jusqu’à 100 mètres de profondeur, est un exemple de robustesse et de fiabilité. Sa carrure est taillée dans un bloc massif d’acier Oystersteel, un alliage particulièrement résistant à la corrosion, ou d’or 18 ct. Son fond bordé de fines cannelures est hermétiquement vissé à l’aide d’un outil spécial ; seuls les horlogers habilités par Rolex peuvent ainsi accéder au mouvement. La couronne de remontoir Triplock, munie d’un système de triple étanchéité et protégée par un épaulement taillé dans la carrure, se visse solidement sur le boîtier. Quant à la glace, surmontée de la loupe Cyclope à 3 h pour une meilleure lecture de la date, elle est en saphir pratiquement inrayable. Totalement étanche, le boîtier Oyster de la GMT‑Master II protège ainsi de manière optimale le mouvement qu’il abrite.


CALIBRE PERPETUAL 3285


La GMT‑Master II est équipée du calibre 3285, un mouvement mécanique à remontage automatique entièrement développé et manufacturé par Rolex. Concentré de technologie, ce mouvement a fait l’objet de plusieurs dépôts de brevet. Il délivre des performances élevées en matière de précision, d’autonomie, de résistance aux chocs et aux champs magnétiques, de confort d’utilisation et de fiabilité.



L’oscillateur du calibre 3285 est doté d’un balancier de grande taille à inertie variable réglé de manière extrêmement précise à l’aide d’écrous Microstella en or. Il est fermement maintenu par un pont traversant réglable en hauteur, permettant un positionnement très stable afin d’augmenter la résistance aux chocs. L’oscillateur est en outre monté sur des amortisseurs de chocs haute performance Paraflex, développés et brevetés par Rolex.



Le calibre 3285 comprend une version optimisée du spiral Parachrom bleu, fabriqué par Rolex dans un alliage paramagnétique. En plus d’être insensible aux champs magnétiques, ce spiral présente une grande stabilité face aux variations de température et reste jusqu’à dix fois plus précis qu’un spiral traditionnel en cas de chocs. Il est muni d’une courbe terminale Rolex, qui assure la régularité de la marche dans toutes les positions.



Ce mouvement intègre l’échappement Chronergy, réalisé en nickel-phosphore et breveté par Rolex. Combinant un haut rendement énergétique avec une grande sécurité de fonctionnement, cet échappement est par ailleurs insensible aux champs magnétiques.



Le calibre 3285 dispose d’un module de remontage automatique par rotor Perpetual assurant un armage continu du ressort de barillet et fournissant ainsi une énergie constante, entretenue par les mouvements du poignet. Il bénéficie d’une réserve de marche d’environ 70 heures grâce à l’architecture de son barillet et au rendement supérieur de son échappement.


Visible uniquement des horlogers habilités par Rolex, le mouvement de la GMT‑Master II présente des finitions extrêmement soignées, reflet des exigences sans compromis de la marque en matière de qualité.


BRACELET ET FERMOIR : SÉCURITÉ ET CONFORT


La GMT‑Master II est assortie d’un bracelet Oyster à trois mailles ou d’un bracelet Jubilee à cinq mailles – proposé uniquement sur les déclinaisons en acier Oystersteel. Un système de fixation invisible offre une parfaite continuité visuelle entre le bracelet et le boîtier.
Ces bracelets sont équipés d’un fermoir de sécurité Oysterlock, conçu et breveté par Rolex, qui prévient toute ouverture involontaire. Ils disposent en outre de la rallonge rapide Easylink, développée par la marque, qui permet d’ajuster facilement leur longueur d’environ 5 mm pour un surcroît de confort en toute circonstance.



De plus, sur les déclinaisons en or 18 ct de la GMT‑Master II, le bracelet Oyster intègre, à l’intérieur de ses maillons, des inserts en céramique qui améliorent sa fluidité au porter et sa longévité.

Déclinaisons

Déclinaisons

Contenu associé